Initiative Européenne des MOOCs : quelle valeur ajoutée?

Aujourd’hui, je vais vous parler du colloque sur les MOOCs, les dispositifs hybrides et les classes inversées à l’ESPE organisé par Madame Frédérique Longuet le 22 mars 2016 dont voici le programmePROGRAMME 22 mars.Frau Meigs

À cette occasion j’ai écouté l’intervention de Divina Frau Meigs qui nous a parlé de l’initiative européenne des MOOCs. Quelle est la valeur ajoutée du modèle européen?

  • Il s’agit d’une initiative plurilingue (français, anglais, espagnol, italien, portugais).
  • La grande nouveauté réside dans l’évolution des accompagnements: il y a des « e-eclaireurs » et des « e-veilleurs » qui sont des bénévoles partout dans le monde qui appuient les participants au MOOCs. « lorsque l’e-veilleur dort en France celui en Chine prend la relève« , explique D. Frau-Meigs. Bonne nouvelle, on peut tous devenir des e-veilleurs et des e-éclaireurs.
  • Un autre perspective d’évolution sera d’organiser, à terme,  des rapprochements entre personnes situés à proximité géographique : des rencontres en présentiel donc.
  • Certains MOOCs (EMMI ) sont adaptés aux personnes en situation de handicap ( mal voyants, mal entendants) grâce à des players.
  • ils essayent de prendre en compte l’interculturalité et voir si l’inerculturalité génère de la création.

Voici un article de D. Frau-Meigs sur The Conversation concernant l’initiative Européenne

Voici l’un des portails Européens https://ecolearning.eu/

Je termine en citant ces dernières lignes de l’article qui appellent à l’action conjointe et qui constituent un message positif et humaniste  dont on a bien besoin.

Il faut mettre en place d’urgence une initiative européenne qui rapatrie sur un portail unique les cours et les étudiants qui ont migré sur les plateformes américaines ! Pour ce faire, la mise en cohérence entre les projets nationaux et les projets européens existants (ECO, HOME, EMMA) peut être bénéfique à tous.

Une telle initiative peut bénéficier de trois effets : 1/ effet de réseau : les MOOC s’améliorent d’autant plus qu’ils ont plus de participants, ce qui bénéficie au portail et à la plateforme qui les porte (big data, learning analytics…), 2/ effet de portail : les participants à un MOOC peuvent aller butiner sur d’autres MOOC proposés par le catalogue commun, surtout s’ils sont disponibles en plusieurs langues et en accessibilité sur un même portail 3/ effet de vitrine : la visibilité des MOOC fait connaître le reste des formations des établissements participants et agit comme produit d’appel à l’international.

L’Europe peut encore pallier son manque de confiance en sa propre force de proposition. Elle peut se positionner de manière originale dans l’offre mondiale, notamment en gardant son modèle de service public qui a besoin de se réaffirmer comme le mode d’accès à l’éducation et l’apprentissage dans le numérique.

Elle ne peut rester sur un modèle nostalgique de l’université qui génère de l’inégalité et bloque la transition numérique dans ce qu’elle a de positif. Il faut donc inscrire les MOOC dans une EdTech à l’européenne, dans un esprit de partage et de mutualisation, non de concurrence.

Publicités

Une réflexion sur “Initiative Européenne des MOOCs : quelle valeur ajoutée?

  1. Pingback: Colloque de l’Autodidaxie à l’ère du numérique | Eva Guerda

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s